En 1758, des Acadiens fuyant la déportation s’installent à Cacouna, peu après quelques pêcheurs déjà implantés sur la presqu’île.

 

À partir de 1863, de riches familles bourgeoises de commerçants montréalais anglophones font construire de grandes villas que l'on peut encore admirer aujourd'hui.

 

Le village forme un joli ensemble verdoyant et ombragé qui comprend de nombreux bâtiments d’intérêt patrimonial, dont les anciens hôtels, les grandes villas, le presbytère de 1836 et des maisons québécoises ainsi que le magnifique intérieur de l'église.

 

Au centre du village, la rue du Quai descend vers un petit parc (où l'on peut pique-niquer sur le rivage) et offre des spécimens de petites maisons du 19ème siècle et un centre amérindien. À l'ouest du village, un belvédère permet une vue panoramique du Saint-Laurent et des îles. À l'est du village, le marais tout proche offre l’un des meilleurs sites pour l’observation des oiseaux de rivage..

 

CACOUNA, de <<Kakoua-Nak>>: Là où demeure le porc-épic. 

 

 

 

 

CACOUNA

Maisons bourgeoises anciennes en bord de mer