Sainte-Famille a l’honneur d’être la plus ancienne paroisse de l’île (1661). Le village s’étale de part et d’autre du chemin Royal, du côté nord de l’île. Tout au long du parcours, d’un surplomb, un vaste panorama s’offre à la vue en trois séquences : une immense pente vers le fleuve, le bras du fleuve et plus au loin, la rive nord dominée par la masse imposante de la chaîne des Laurentides.
 
Le décor y est grandiose et la vue imprenable. La route principale serpente tout au long d’un plateau situé à mi-pente et sillonne paresseusement une campagne principalement agricole.
 
Les implantations sont assez lâches, contrairement au village de Saint-Jean où les maisons villageoises présentent un tissu assez serré. Le noyau paroissial, situé à la croisée de la route du Mitan, niche dans une sorte de cuvette, occupée par l’église, le cimetière, une chapelle des morts et le presbytère.
 
Un stock immobilier ancien principalement constitué du cottage à toit à deux versants typique de la première moitié du XIXe siècle et de maisons de style Second Empire.
 
Par ailleurs, plusieurs maisons de pierre très anciennes, parsèment ici et là son territoire et se distinguent dans le paysage bâti. Mentionnons notamment la maison L’âtre (4403, chemin Royal) et la maison Morency-Demers, populairement dénommée La Brimbale (4417, chemin Royal).
 
Le noyau paroissial est constitué  de l’église (MH), commencée en 1743, du cimetière avec sa chapelle des morts et du presbytère avec sa belle façade dans des teintes de jaune et de brun. Un peu à l’ouest se trouve une charmante chapelle de procession, édicule construit au début du XIXe siècle.
 

 

 
 

 

ÎLE D'ORLÉANS, SAINTE-FAMILLE

 

Un village au cachet agricole unique

VILLAGE: SAINTE-FAMILLE

 

RÉGION: ÎLE D'ORLÉANS